CAMPUS

Edwin Mason, chasseur de risques

Diplômé de Vatel en 2011, Edwin est aujourd’hui Auditeur Interne au sein des bureaux de Dubaï du Groupe Accor.


Edwin Mason, chasseur de risques

Traquer les risques et améliorer les méthodes de travail, tel est le défi permanent d’Edwin Mason, diplômé de Vatel en 2011 et aujourd’hui Auditeur Interne au sein des bureaux de Dubaï du Groupe Accor. Non ce n’est pas un gendarme, comme on peut lui répéter souvent, mais plutôt un médecin généraliste qui examine son entreprise sous tous les angles : commercial, comptable, fiscal, informatique, humain...

« Après avoir obtenu un DUT de Gestion des Entreprises et des Administrations, j’ai souhaité m’orienter vers l’Industrie du Tourisme et plus particulièrement l’Hôtellerie internationale. Je me suis approché très rapidement de Vatel dont j’avais beaucoup entendu parler. La découverte du secteur hôtelier par l’alternance entre cours d’application pratique et cours théoriques dispensés par des professionnels encore en activité m’a tout de suite convaincu.

Je garde aujourd’hui un excellent souvenir de mes 3 années passées à l’école. Beaucoup de mes camarades de promo sont désormais des amis proches que je revois régulièrement lors de mes séjours en France ! Vatel m’a permis de découvrir les métiers passionnants de l’hôtellerie et de la restauration, qui m’étaient jusqu’alors totalement inconnus. La formation que j’y ai reçue m’a aussi permis d’intégrer un établissement de prestige – Le Meurice, Paris – pour y effectuer mon stage de fin d’études et a donc conditionné mon parcours professionnel actuel.

Ce dernier stage à la Direction Financière de l’hôtel a été l’opportunité pour moi de mettre en pratique les connaissances acquises au cours de mon parcours d’étudiant. J’y ai appris tout le fonctionnement et l’importance de la structure financière d’un Palace. Quelques jours après avoir passé l’examen final pour l’obtention de mon diplôme, j’ai été contacté par ma Responsable de stage qui m’a proposé un emploi au sein de l’équipe financière suite au départ d’un collaborateur. J’ai accepté sans hésiter et j’ai obtenu ainsi mon premier emploi au sein d’un établissement.

Toujours dans l’hôtellerie, j’ai depuis changé d’établissement, de métier et même de continent ! J’ai rejoint le Groupe Accor en octobre 2012 au poste d’Auditeur Interne des bureaux de Dubaï. Mes fonctions consistent à évaluer le niveau de contrôle au sein de l’entreprise à partir des standards de procédures définis par la chaîne et ainsi d’identifier les risques financiers potentiels résultants des activités opérationnelles (hébergement, restauration, trésorerie, gestion des achats et stocks) et fonctionnelles (comptabilité fournisseurs, comptabilité clients, ressources humaines, investissements, etc.).

L’évaluation et la gestion des risques passent par des missions d’audit ponctuelles ou inopinées, puis par la définition d’un plan d’actions correctives résultant des conclusions d’audit. Mon objectif final est de mettre en place de nouvelles procédures afin d’améliorer le niveau de contrôle interne et réduire ainsi l’exposition aux risques (ex : perte de revenus, fraudes, mauvaise gestion des coûts, etc…).

En présentant mon métier autour de moi, on me dit souvent que je suis « le gendarme de l’entreprise » ou « celui qui met les mauvaises notes ». Je comprends cette image que l’on peut se faire d’un auditeur interne mais je trouve cela assez réducteur. En réalité mon rôle ne consiste pas seulement à soulever les points négatifs. En plus des missions d’audits que j’effectue, je suis aussi responsable de la mise en place et du suivi du plan d’actions correctives que je définis. J’ai donc un rôle de « support » et d’encadrement auprès des équipes opérationnelles au sein de nos hôtels. Ce métier est très motivant car je garde tous les jours un contact très proche avec les équipes opérationnelles malgré le fait que j’occupe une fonction support.

La rigueur, l’organisation, l’esprit d’analyse et de synthèse et enfin de bonnes qualités de communicant sont essentiels pour exercer un métier comme le mien. La connaissance des métiers opérationnels est également un des prérequis. Comment pourrais-je évaluer les risques et convaincre les équipes des procédures à suivre si je ne connais pas leur métier ? Grâce à Vatel et à mes expériences professionnelles antérieures, je les connais.

J’ai pour projet de rester à Dubaï encore quelques années car ma carrière professionnelle va évoluer dans quelques semaines avec de nouvelles responsabilités au sein de l’entreprise. A plus long terme, j’aimerais pouvoir travailler sur l’étude et le développement de nouveaux projets hôteliers, si possible toujours à l’international. » Edwin Mason, promo 2011 de Vatel.

JPO/SALONS VOTRE INTERLOCUTEUR
Contacter ce campus

In Charge of Recruitment
Admissions Department
Pierrefonds
Quatre Bornes (Plaines Wilhems) - MU

Contacter ce campus
+230 427 43 63
TROUVEZ VOTRE FORMATION

EN TROIS ÉTAPES
Quelques clics
suffisent !

MARCO POLO
Etudiants,
ouvrez-vous
à l’international

En savoir +
2e cycle spécialisation
Directeur d'hôtellerie internationale

En savoir +